Mémoires d’un officier de Gendarmerie

19,90

Résumé
D’Aulnay-sous-Bois à l’état-major à Nantes, en passant par la Nouvelle-Calédonie, Melun (École des officiers de la Gendarmerie nationale), Brest (compagnie de Gendarmerie des transports aériens) ou les Émirats arabes unis, Jean-Paul HUET, officier supérieur de Gendarmerie, nous fait découvrir avec humanité et humilité, mais aussi franchise et lucidité, les coulisses de ses 34 années de service. Riches en anecdotes, mais aussi en réflexions et confidences « sans langue de bois », ces pages nous ouvrent les portes d’une institution militaire prestigieuse, mais encore largement méconnue du grand public. Ces mémoires sont également l’occasion de suivre de l’intérieur des événements dont nous avons tous entendu parler : grogne de l’été 1989, affaire des paillotes corses en 1999, crise de l’automne 2001, rattachement au ministère de l’Intérieur, sommet du « G 8 » en 2011, 70e anniversaire du débarquement allié en Normandie en 2014… Un parcours instructif, utile pour les jeunes générations et revalorisant pour l’Arme.

Catégorie :

Description

Parution : février 2018
ISBN : 978-2-917575-70-3
EAN : 9782917575703
Pagination : 168 + 8
Frais de port (France) à 0,01 €

Informations complémentaires

Poids 248 g
Dimensions 14 × 20 × 1.43 cm

Biographie de l'auteur

Jean-Paul HUET a d’achevé sa carrière au sein de la Gendarmerie nationale au grade de chef d’escadron (commandant) après 34 ans de bons et loyaux services. Titulaire d’un diplôme de droit et de science criminelle de l’université Paris-XI, il est officier de police judiciaire et chevalier de l’Ordre national du Mérite depuis 2016. Passionné d’Histoire, Jean-Paul HUET est aussi l’auteur de plusieurs monographies : Alphonse Juin (2005), Jean de Lattre de Tassigny (2009), Philippe Leclerc de Hauteclocque (2009), Hubert Lyautey (2012) et Édouard de Castelnau (2013).

4 Questions à l'auteur

Jean-Paul Huet, d’où vous vient votre passion pour l’Histoire ?

Avant-tout de mon grand-père maternel, Paul Chaslin, parti trop tôt dans un accident de circulation. Homme de culture, cet ancien cavalier de l’école de Saumur a bercé mon enfance avec ses récits de la Seconde Guerre mondiale et des guerres coloniales.

En quoi était-il important d’aborder ce sujet ?

D’habitude je me penche sur la vie des autres, là, c’est sur la mienne ! Néanmoins, ce livre m’a permis de redécouvrir ma propre histoire, et il était important pour moi de mettre à l’honneur l’histoire de la Gendarmerie de ces 35 dernières années.

Que vous ont apporté les éditions Lemme Edit ?

Sans flagornerie, les éditions Lemme Edit m’ont été d’un soutien absolu dans l’écriture de ce livre. J’ai particulièrement apprécié les conseils donnés, le souci de l’exigence et de l’échange, le goût du travail bien fait.

À part le vôtre, quel(s) titre(s) de notre catalogue conseilleriez-vous ?

Napoléon est revenu ! d’Éric Teyssier, un vrai bijou ! Toutefois le livre de Sylvain Ferreira L’inévitable défaite allemande mérite aussi d’être lu, comme d’ailleurs le Vercingétorix, chef de guerre d’Alain Deyber, qui pour moi est le livre référence sur le sujet.

Vous aimerez peut-être aussi…

Shares
Share This