La « bataille » du Teutoburg (2e éd.)

17,90

Résumé
Dans cette 2e édition consciencieusement revue et augmentée de son premier opus paru en 2008, l’auteur nous conte le comment et les pourquoi d’une des plus cuisantes défaites de l’armée romaine. Nous sommes en l’an 9 apr. J.-C., Auguste, successeur de César, veut consolider l’hégémonie romaine. Il dispose pour cela d’une armée forte d’environ 25 légions. En Germanie, ce rôle de « pacification » incombe au légat consulaire Varus. Mais le manque de tact de ce personnage autoritaire débouche sur un fiasco. Et trois légions romaines se jettent dans le piège sanglant tendu par les guerriers d’Arminius…

Description

Numéro : HA17
Parution : mai 2013
ISBN : 978-2-917575-38-3
EAN : 9782917575383
Pagination : 96 + 16
Frais de port (France) à 0,01 €

Informations complémentaires

Poids 171 g
Dimensions 14 × 20 × 0.96 cm

Biographie de l’auteur

Yann LE BOHEC est docteur ès lettres et professeur émérite d’histoire romaine à l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV), spécialiste des questions épigraphiques et militaires. Mondialement reconnu pour ses travaux, le professeur Le Bohec est également l’auteur de nombreux ouvrages, dont le fascicule Illustoria La bataille de Lyon, 197 apr. J.-C. (2013) et « Moi, Hannibal… » du professeur Giovanni Brizzi, traduit de l’italien en 2007.

4 Questions à l'auteur

Yann Le Bohec, d’où vous vient votre passion pour l’Histoire ?

De deux professeurs, un très mauvais et un très bon. Le très mauvais, en classe de 3e, m’a fait découvrir l’épopée napoléonienne. Le très bon, Lucien Genet, en khâgne à Louis-le-Grand, a excité cette passion, et il m’a montré que j’étais moins nul que je le croyais.

En quoi était-il important d’aborder ce sujet ?

Dans « Kalkriese-Teutoburg », je voulais faire connaître à des lecteurs non-germanistes un dossier passionnant.

Que vous a apporté la collection Illustoria ?

Cette collection permet de toucher un assez large public.

À part le vôtre, quel(s) titre(s) de notre catalogue conseilleriez-vous ?

Tous les titres d’histoire ancienne sont bons ! Les autres, je ne les connais pas (faute de temps, et pas faute d’intérêt).

Vous aimerez peut-être aussi…

Shares
Share This